La citadelle de Roodkhãn (1)


La citadelle de Roodkhãn (1)



La citadelle de Roodkhãn (1)

la citadelle de roodkhan
Hoda Sadoughi.
Des homes endormis
   20 kilomètres au Sud-ouest de Foumanne, ville de la province de Gilãn située au nord du pays, demeure la plus grande forteresse militaire du territoire iranien. Pour admirer de près cette pièce unique du patrimoine historique iranien, il faut parcourir l’infranchissable piste recouverte de végétation luxuriante et de coteaux s’élevant progressivement.
.
Les Mèdes (~VIIe-~VIe s.)
Après avoir parcouru le long trajet dans les bois de Foumanne, on peut enfin distinguer les 2000 marches couvrant une distance de 1500 mètres menant à la forteresse.
   La trace d’humanité se trouvant dans une telle forêt silencieuse semble communiquer avec la nature, les secrets d’un passé remontant à l’éternité.
Le grand nombre de visiteurs ayant franchi ce laborieux parcours une fois dans leur vie s’est bien douté de l’intelligence des autorités gilanaises et la raison du choix d’un tel lieu pour y établir leur résidence principale..
Le poète
la citadelle de roodkhan
   Construit au sommet d’une montagne de 600 mètres d’altitude, la citadelle de Roodkhãn s’étend sur une superficie de 50 mille mètres carrés.
Elle compte 65 donjons et remparts, 65 tours de surveillance ainsi que 5 tours principales.
La muraille d’enceinte s’étend sur une circonférence d’environ 1500 mètres..
  Rãmsar
Bien que l’on connaisse cette citadelle sous divers noms tels que "Sãquesãr" ou la "citadelle de Hesãmi", Roodkhãn est le nom le plus utilisé par les voyageurs.
Ce nom tire son origine du mot "Roodkhãneh" signifiant voisiner une rivière.
   Roodkhân est en effet le nom d’une rivière située tout près de la forteresse avec laquelle elle partage le même nom.
Le Gilãn a un climat tempéré avec des fortes précipitations annuelles.
.
Bãbol
   De grandes parties de la province sont montagneuses et recouvertes de vertes forêts.
La forte augmentation de l’abondance des pollens des arbres de la région accompagnée de l’accroissement de la biomasse végétale, reflète le taux d’humidité élevé de cette région.
.
Que grâces soient rendues au Dieu Grand et Glorieux
   Les paysages exceptionnels des provinces littorales de l’Iran sont effectivement des chefs-d’œuvre ayant vu le jour grâce à des conditions atmosphériques très favorables.
Cette richesse et cette splendeur sont cependant peu favorables aux constructions, quelles qu’elles soient: en effet le taux d’humidité est si élevé qu’il dissolve et putréfie rapidement la majorité de n’importe quels matériaux qui y sont exposés.
.
Amol
(A suivre…).
Mahallãt
Source: www.teheran.ir.  . Article relatif au sujet:. La citadelle de Roodkhãn (2) . .

نظرات کاربران

88 out of 100 based on 48 user ratings 1198 reviews

*